Les impressions d’une stagiaire au stage de Norman Taylor

Bonjour à tous,

Cette semaine a filé bien trop vite : ce fut un plaisir quotidien de converser avec des femmes intéressantes et passionnées, de se laisser dorloter par notre infatigable Colette et de suivre les conseils si pertinents de notre guide sur le chemin de l’expressivité. Une idée, peut-être, pour l’année prochaine : pourquoi pas un stage de ce genre, tout en anglais ? A lire vos mails, peut-être ne seriez-vous pas contre. Et tu verrais, Norman, c’est toi cette fois que nos mines déconcertées feraient rire aux larmes, comme nous devant tes mimiques. A creuser…
Merci à tous, je vous souhaite un splendide mois d’août !
Mireille Maquoi
PS Je joins à ce mail quelques photos de notre stage.